Vins Rosés sans sulfites

Title :

Favoriser le développement de vins et cidres sans sulfites en accompagnant les acteurs de la production de la parcelle au verre

Origine :

Dans un contexte de diminution de la consommation du vin et du cidre sur le marché français, les deux filières doivent réagir pour innover et s’adapter aux attentes des marchés. L’intérêt pour les vins « sans sulfites » semble augmenter comme en témoignent la multiplication des références en linéaire, des articles de presse et des blogs abordant ce sujet. Cette tendance est sans doute confortée par une demande sociétale de produits plus sains, plus naturels et élaborés avec moins d’intrants. Néanmoins, il existe très peu de travaux de recherche faisant état de la perception des consommateurs, ni même des professionnels des filières viticole et cidricole pour ces produits « sans sulfites ajoutés ».

Période :

2019-2022

Objectifs :

Le projet a pour but d’accompagner les professionnels des filières viticoles et cidricoles dans leur changement de pratiques vers la production de vins et cidres sans sulfites ajoutés. La stratégie retenue est basée sur l’identification des freins et leviers d’actions pour le développement de ces produits, l’acquisition de nouvelles connaissances techniques ainsi que l’analyse et l’appropriation des attentes du marché et des consommateurs. Une approche de co-conception des itinéraires techniques avec les acteurs de la production et d’accompagnement sur quelques sites pilotes est envisagée

Partenaires :

  • Centre de Recherche et d’Expérimentation sur le vin Rosé
  • Institut Français de la Vigne et du Vin (IFV)
  • Ecole Supérieure d’Agricultures d’Angers
  • Institut Français des Productions Cidricoles 

Applications :

Le projet s’articule en 4 actions en forte interaction puisque les informations issues de chaque action viendront enrichir, éclairer le contenu des autres actions.

Les deux premières actions (I et II) ambitionnent d’évaluer la demande et l’acceptation des produits « sans sulfites » du point de vue de l’offre et de la demande.

L’action III consiste à co-concevoir et à tester des itinéraires d’élaboration innovants permettant in fine de produire des vins et cidres sans sulfite ajoutés.

L’action IV ambitionne de transférer efficacement les techniques de production et les éléments relatifs au marché à travers différents formats de valorisation à l’attention des acteurs des filières.